Confidences à Allah

 

 

A qui parler quand on est pauvre, perdue, rejetée de sa famille ?


 

Jbara, petite bergère des montagnes du Maghreb, parle à Allah. Il est, dans un monde qui ne voulait pas d'elle, son seul confident. Elle lui raconte sa vie, la misère, le mépris, son père ignorant et brutal qui la traite en servante, les hommes qui la traitent en objet, la découverte progressive du pouvoir de la beauté, la prostitution, la prison, le désir d'ailleurs : une vie semblable à tant de vies de femmes, aujourd'hui.


 

Monologue fiévreux, porté par une rage irrépressible, que la verve et l'humour rendent encore plus acérée, Confidences à Allah est un témoignage direct, cru, sur l'oppression des femmes, mais aussi, et d'abord, le portrait d'une jeune fille résolue à exister par elle-même, et qui ne se soumettra pas.


 


 

Quelques heures pour connaître le destin de cette petite bergère.


 

Je dois avouer que j’ai été surprise par le langage acerbe et violent : les mots sont TRES crus, le style direct et aussi dur que la vie de l’héroïne.


 

"On ne va pas mettre de la poésie là où il n’y en a pas."


 

Il y a beaucoup d’humour dans ce puissant témoignage et un message d’espoir.

En tout cas, un livre qui ne s’oublie pas…..


 

Elise


 

Le livre de Saphia Azzeddine est interprété au théâtre par Alice Belaïdi.