la dernière fugitive de tracy chevalier

Traduit de l'anglais par Anouk NEUHOFF 

 

Hasard des découvertes cinématographiques et littéraires, je vous propose de rester aux Etats-Unis, au XIXème siècle, au contact des esclaves noirs.

Avec le dernier roman de Tracy CHEVALIER intitulé "La dernière fugitive" (un autre cadeau de la fin de l'année 2013 !), nous allons accompagner ces femmes, noires, esclaves en fuite en direction du Canada.

Quelques mots sur l'histoire.

Honor Bright s'apprête à quitter Bridport, sa ville natale située dans le Dorset en Angleterre. Ses fiançailles avec Samuel ont été récemment rompues, il a décidé d'épouser une autre femme. Elle choisit alors d'accompagne sa soeur, Grace, qui se rend aux Etats-Unis, dans l'Ohio, pour y retrouver un ami, originaire également de Bridport, expatrié et qu'elle doit épouser. Malheureusement, le destin va en décider autrement. A l'arrivée en terre américaine après 4 semaines de navigation, Grace décède d'une fièvre jaune. Honor se retrouve seule et va devoir se construire une nouvelle vie.

Sous la plume de Tracy CHEVALIER, le personnage d'Honor Bright, cette jeune femme devient le centre de toutes les attentions du lecteur au point de ne plus pouvoir lâcher ce très beau roman. Il va accompagner Honor Bright tout au long de son parcours initiatique dans ce nouveau pays au gré de ses rencontres, certaines belles, d'autres moins. Je retiens tout particulièrement celle avec Belle Mills, modiste, une femme avec qui elle va partager la passion de la couture, du patchwork, des textures et des couleurs, et apprendre à entrer en résistance contre les chasseurs d'esclaves tels que Donovan, le propre frère de Belle Mills.

Au travers de ce personnage d'Honor Bright, instable, qui a des états d'âme et s'interroge sur ce qu'elle doit faire vis-à-vis des esclaves noirs en fuite, l'auteure interpelle le lecteur, un peu comme la chanson de Goldman, vous vous souvenez ? "Si j'étais né en ... à ... [...] aurais-je été meilleur ou pire que ces gens [...] ?"

Les hésitations, les questionnements de l'héroïne, dévoilés dans ses correspondances adressées à ses proches, donnent du suspens à ce roman très réussi. C'est un nouveau coup de coeur ! Décidémment, l'année 2014 nous réserve de très belles surprises !

coup de coeur sur le blog

Tracy CHEVALIER, toujours aussi attachée à l'art (la peinture dans "La jeune fille à la perle", la tapisserie avec "La dame à la licorne"), explore les subtilités de la couture avec des descriptions magnifiques de patchworks, mettant en valeur le savoir faire de ces couturières et tout leur talent, un très beau prétexte pour aborder les différences de cultures entre l'Angleterre et les Etats-Unis.

Les sujets de la religion, des communautés, des minorités, de la différence sont tour à tour abordés dans ce roman historique, genre dans lequel Tracy CHEVALIER excelle et est aujourd'hui reconnue. Elle oeuvre cette fois-ci en la mémoire des "chemins de fers clandestins", ces routes secrètes empruntés par les esclaves noirs en fuite vers le Canada.

A lire absolument !

Annie