2009_01_08

Une jeune allemande, Saffie, arrive de Düsseldorf à Paris en 1957. Elle a répondu à une offre d’emploi de femme de maison et arrive chez Raphaël LEPAGE, jeune musicien. Cette jeune femme, totalement absente, presque invisible, au regard inexpressif et très mystérieuse, va le séduire à en devenir fou amoureux. Ils se marient rapidement et elle tombe enceinte. Ils vivront une vie sans goût, sans saveur, jusqu’au jour où Raphaël demande à sa femme de se rendre chez un luthier du Marais. Saffie va faire connaissance avec Andras, hongrois, juif, avec qui elle va coucher dès le premier jour. C’est ainsi que commence sa double vie largement confortée par les déplacements nombreux de Raphaël à l’étranger. A son retour, il découvre une femme de plus en plus épanouie, le signe pour lui d’une renaissance de son épouse qu’il pense liée à sa maternité.

Ces deux histoires d’amour se passent sur fond de guerre, l’une passée (franco-allemande) et l’autre d’actualité (franco-algérienne). Au passage, si la première est très connue et largement évoquée dans bon nombre d’ouvrages, films, documentaires et autres, la deuxième est particulièrement méconnue et notamment sur ce qui se passait à Paris à cette époque-là. Ce roman devient pour partie historique, c'est un petit plus non négligeable.

Et comme Nancy HUSTON aime jouer avec différentes situations en même temps, et avec talent, et bien elle fait vivre une double vie à son héroïne, l’une dans la quiétude et le confort sans affectif aucun auprès de Raphaël et l’autre dans le désordre, la pauvreté mais l’amour, la passion, auprès de Andras.

J’ai vraiment adoré. C’est effectivement mon coup de cœur de la fin de l’année. C’est très bien écrit, très fluide, c’est empreint de mystère, de suspens, et enfin, ce jeu de la double vie nous captive, on a envie de savoir comment cette histoire va se terminer. Mais, là, je ne vous dévoilerais rien, ça sera à vous de le découvrir bien sûr !

A lire absolument.

Annie