churchill m'a menti

 

Caroline GRIMM fait partie de ces jeunes écrivaines qui ont un talent fou : une écriture simple, fluide, concise, qu'elle met au service d'une page de notre Histoire. Attention, elle fait preuve de beaucoup de talent, suivons ces romans de très près !!!


Nous sommes en août 1940, en pleine Bataille de Fleurs, quand les premières bombes allemandes touchent le sol des îles anglo-normandes, ces territoires que Churchill avait décidé de démilitariser au motif qu'elles ne constituaient aucun intérêt stratégique. Le frère de Victoire Le Gallay est touché, il succombera de ses blessures. La famille décide de résister. La famille Landry, elle, tient le pub et décide de profiter de la présence allemande pour faire des affaires. Les Fitzgerald, eux, côtoient les autorités, leur bienveillance à l'égard de l'occupant sera récompensée par la mise à disposition du Manoir de Normont, ancienne propriété des Steiner, cette famille juive déportée. Captain Richardson, quant à lui, s'isole dans son phare. Les Goldman, eux qui se croyaient à l'abri des foudres du Führer, vont se retrouver au coeur de la tourmente.

C'est un

coup de coeur sur le blog


Caroline GRIMM prend un pari très osé. Elle aurait pu choisir une forme narrative déjà éprouvée par des auteurs comme Anne-Marie GARAT, Leif DAVIDSEN... mais l'exercice aurait peut-être été trop facile. Alors, elle décide de rédiger de courts chapitres dédiés alternativement aux différentes familles dans l'ordre chronologique des événements. Cette prose aurait pu manquer de charme et être complexe, et bien non, ça marche !!! C'est un roman court, 272 pages, mais d'une densité inouie.


Elle oeuvre en la mémoire de ces familles qui ont réellement existé. Elle y glisse un nombre impressionnant de faits historiques et de références et là aussi, elle aurait pu tomber dans le piège du catalogue d'événements sans aucune âme. Et bien non, elle réussit cette prouesse de nous livrer les détails d'une page oubliée de notre Histoire en nous vrillant les tripes, je puis vous l'assurer. Elle a mené un véritable travail d'historienne que je souhaite d'ailleurs saluer. Tout y est : des faits connus (les déportations et spoliation des familles juives, la relève des femmes pendant que les hommes sont au front, en France et en Angleterre...), et d'autres aussi dévoilés (l'occupation allemande dans les îles anglo-normandes, la construction de fortifications par les prisonniers, le statut et le traitement dédié aux demi-juifs, la vie de ces femmes prisonnières destinées à l'application du plan de procréation aryen...).


Enfin, elle réussit à donner une dimension très personnelle à ce récit tant en introduction qu'en conclusion, mais là, je vous laisse le découvrir par vous-même...


A lire ABSOLUMENT


Annie