guillaume_et_nathalie

 

Il s'agit d'un roman sélectionné pour

le Prix des InterCE et des Lecteurs Angevins.

prix_inter_CE_2014



Je vais avoir un peu de mal à vous en parler parce que je crois bien être passée à côté...


A bien y réfléchir, je n'ai été captivée que par les révélations du chapitre 18, il y en a 20 ! C'est trop peu n'est-ce pas ?


Peut-être ai-je perdu mon esprit midinette... parce qu'il s'agit bien d'une histoire d'amour, dans toute la sensualité et le désir qu'elle peut engendrer entre un homme et une femme qui se découvrent et sont happés littéralement l'un par l'autre. C'est la force même de la passion amoureuse. Intéressant ! Mais encore... je n'ai malheureusement pas trouvé d'autres accroches.


Il ne fait que 168 pages et pourtant, j'ai vraiment lutté pour aller jusqu'à la fin. Prix oblige, je me suis pliée à l'exercice !


Mais encore une fois, peut-être suis-je passée à côté... Je ne demande qu'à être convaincue d'atouts dissimulés dans ce roman de Yanick LAHENS, Haïtienne. Alors, à vos commentaires !


Petit récapitulatif de mon classement :

Le peintre d’éventail de Hubert HADDAD : 10 sur 10,
La silencieuse d’Ariane SCHEDER : 9 sur 10,
Des larmes sous la pluie de Rosa MONTERO : 8 sur 10,
La lettre à Helga de Bergsveinn BIRGISSON : 7 sur 10,
Les Haïkus du peintre d’éventail : 5 sur 10,
L’ombre douce de Hoai Huong NGUYEN : 4 sur 10,
Guillaume et Nathalie : 3 sur 10.

Annie