mapuche

Histoire de frissonner un peu, rien de tel qu’un polar, et pas n’importe lequel, s’il vous plaît ! Le Prix du meilleur polar français 2012 par le magazine Lire…

Il est toujours difficile de résumer un polar sans dévoiler une partie de l’intrigue alors je vais me contenter de vous présenter succinctement le contexte dans lequel évoluent les protagonistes, histoire de vous tenter un peu…

Je vous offre un voyage avec une nouvelle destination ! Cette fois-ci, embarquement immédiat pour l’Argentine !

Jana est une jeune femme qui souffre de la disparition de ses ancêtres. D’origine mapuche, une tribu indienne dont le génocide a été organisé par les chrétiens avec pas moins de 800 000 morts, elle est l’une des seules survivantes. Pour financer ses études aux Beaux Arts, elle s’est prostituée dans les rues de Buenos Aires. Aujourd’hui, elle passe son temps à sculpter le métal.

Ruben a une revanche également à prendre sur le passé. Rescapé de l’Ecole de Mécanique de la Marine, il est aujourd’hui détective et travaille pour le compte du Mouvement des Mères de mai 1977. Il recherche des traces des parents disparus dont les enfants volés ont été remis à des parents stériles proches du pouvoir en place, il y a une bonne trentaine d’années maintenant.

La découverte du corps de Luz, travesti assassiné, et la disparition de Maria Victoria Campallo, une jeune femme dont le père fait partie des hommes puissants du pays, vont permettre à ces deux-là de se rencontrer et de se lancer, en binôme, dans une enquête époustouflante.

Avec ce roman, j’ai découvert la plume de cet écrivain français, Caryl FEREY, et je peux vous assurer que je ne suis pas prête de l’oublier ! J’ai vécu un moment haletant, le rythme est soutenu et l’intrigue parfaitement menée, de quoi faire de ce polar un très bon roman effectivement.

J’ai aussi découvert 2 grandes Histoires de l’Argentine (excusez du peu !) à partir des destins singuliers de Jana et Ruben, de quoi sensibiliser le lecteur au passé de ce pays d’Amérique du Sud et de dénoncer les crimes commis contre l’Humanité.

Excellent polar, à découvrir bien sûr !

Annie