indigo

Après l’Ecosse avec « Quand rentrent les marins » d’Angela HUTH, voici un nouveau roman qui nous fait voyager, une aubaine en cette période de vacances estivales !

« Indigo », le tout dernier roman de Catherine CUSSET nous emmène en Inde le temps d’un festival.

Trois personnages s’y retrouvent : Charlotte, Roland et Géraldine. Ils y sont venus pour des raisons variées mais pourraient bien vivre le même destin…

Charlotte est mariée, elle a deux filles, elle vit à New York. Réalisatrice d’un premier film, elle n’arrive pas à surmonter la mort de son amie, Debarati, décédée 6 mois plus tôt. Son mari l’incite à participer à ce festival où elle pourrait faire connaissance avec des professionnels susceptibles de l’aider à la promotion de son nouveau film. L’Inde est le pays où Debarati a vécu pendant 6 ans. Ce voyage pourrait être un moyen pour Charlotte de panser ses plaies…

Roland, lui, a 64 ans. Il multiplie les conquêtes féminines. Il sera cette fois-ci accompagné de Renata. Mais, elle ne sera pas la seule femme à occuper son temps lors de ce séjour… Srilaka, qu’il n’a pas revue depuis 27 ans après une rupture brutale de leur relation amoureuse, rivalisera d’attention…

Géraldine, enfin. Elle est mariée à un indien, Imtiaz. Elle est mère d’un bébé de 10 mois, Joseph. Directrice de l’Alliance Française de Trivandrum, elle organise le Festival International du cinéma et se doit de veiller au bon déroulement de l’ensemble des festivités. Mais, voilà, un homme pourrait bien la déstabiliser par sa séduction…

Au fil de ce roman, le lecteur est happé par un rythme soutenu de péripéties venant mettre un peu de piment dans la vie de ces trois protagonistes. Comme le dit si bien la 4ème de couverture : « Une surprise attend chacun d’eux et les confronte avec leur passé. Cette semaine bouleverse leur vie. »

Le festival a une durée limitée dans le temps, le côté éphémère des rencontres leur donne une valeur supplémentaire, chacun souhaitant optimiser le laps de temps imparti. Mais, à quel prix ?

Côté historique, ce roman se passe en 2009, un an après les attentats de Bombay. Sa lecture permet de s’immerger dans les conditions de vie du peuple indien à cette époque-là, un atout supplémentaire s’il en était nécessaire !

Là aussi, il s’agit d’un beau cadeau, un roman que j’ai particulièrement apprécié, tout comme, du même auteur : « Le problème avec Jane » et « Un brillant avenir ».

A lire également !

Annie