eux sur la photo

Je vais vous présenter un roman découvert dans le cadre du Prix des lecteurs angevins, un premier roman d’une écrivaine qui nous promet bien du plaisir.

Je vous livre l’incipit : « La photographie a fixé pour toujours trois silhouettes en plein soleil, deux hommes et une femme ».

A la mort de Michel, son père, Hélène découvre une photographie qui l’intrigue et qui éveille sa curiosité. Sa mère est décédée lorsqu’elle n’avait que 3 ans, elle ne connaît que quelques bribes du passé de sa famille. Elle décide alors de publier cette photo dans le journal Libération et de lancer un avis de recherche. Suite à la publication, Stéphane Crüsten lui adresse un courrier, il y a reconnu son père. Suivra toute une série d’échanges épistolaires (toutes les formes sont explorées, courrier postal, courriel, sms) et téléphoniques.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire toutes ces correspondances et à reconstruire le puzzle de la famille de cette femme. Le récit est touchant, le suspense est maintenu jusqu’à la page 197 (sur 273 !) où une lettre signée d’une certaine Sylvia est remise à Hélène par le Notaire en charge de sa succession (Mjo, tu vas apprécier !).

Une fois de plus, ce roman est construit sur un secret de famille, un secret qui ne sera pas dévoilé du vivant des protagonistes eux-mêmes, au péril de la vie de ceux qui en subissent les effets collatéraux…

Je ne pouvais décemment pas vous quitter sans vous livrer la dernière phrase : « une fois né, l’amour, quelle que soit la destinée qu’on lui réserve, est irrévocable ». A méditer bien sûr !

prix des lecteurs angevins

Je vais lui attribuer la note de 7 sur 10.

Pour mémoire, voici mon classement à ce jour :

10/10 Une seconde vie de Dermot BOLGER

 8/10  Le roi n’a pas sommeil de Cécile COULON

 7/10  Eux sur la photo d’Hélène GESTERN

 6/10  Le meilleur des jours de Yassaman MONTAZAMI

 5/10  Le mystère de Sherlock de J.M.ERRE

Annie