les_visages

Difficile de résumer un polar, il faut en dire assez mais pas trop pour laisser planer le suspense !


Alors, en quelques mots : Ethan, propriétaire d’une galerie d’art à New York, met la main sur une quantité incroyable de dessins dans un logement miteux de Muller Courts. Ces dessins représentent une valeur exceptionnelle à ses yeux. Avide de succès et d’argent, il organise son exposition sans plus en savoir sur son auteur, un certain Victor Cracke. Mais bientôt, un policier à la retraite, McGrath prend contact avec Ethan et attise sa curiosité. Il aurait reconnu, dans ces dessins, le visage d’un enfant, Eddie Cardinale, enfant étranglé il y a une quarantaine d’années et dont le coupable n‘a jamais été trouvé. Par ailleurs, Ethan reçoit une lettre, signée de Victor Cracke, dans laquelle le seul mot « ARRETE » est écrit 300 fois. Cette fois, c’en est trop, Ethan se lance dans l’enquête, sur la base des indices dévoilés par cet homme à la retraite, avec la complicité de sa fille, procureur.


Mon avis :


Thriller absolument palpitant, d’une densité particulièrement riche, qui a remporté le Grand Prix des lectrices de Elle 2010.


Bien sûr, il y a l’univers de l’art, de ses marchands, terrain de déploiement de cette affaire, et qui constitue pour ce roman, une richesse.


Mais il y a aussi toute l’histoire des Muller, cette lignée de juifs expatriés aux Etats-Unis. Et lentement, page après page, se dévoile l’origine de Victor Cracke, l‘auteur de ces incroyables dessins.


Et puis, la plume de Monsieur Kellerman. J’ai été littéralement happée par le contenu de cette histoire et je crois que je vais suivre de très près l’édition d’autres œuvres de ce jeune écrivain en langue française, à moins que le désir ne soit plus fort et que je me lance dans leur découverte en version originale, c’est dire ! Harlan Coben dit : « Si vous n’avez pas encore lu Jesse Kellerman, ne perdez pas une seconde ». Vous pensez encore pouvoir résister longtemps ?


Encore une TRES BELLE découverte sur les conseils de Sophie (MERCI !)


Annie