Jeux croisés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout sépare Marthe d’Alice. Pourtant leurs trajectoires vont se croiser.

 

 

Marthe est une femme d’âge mûr, enseignante à Paris, qui mène une vie de couple sans enfant. Sa vie bascule le jour où son mari la quitte pour une autre.

 

 

Alice n’a pas 20 ans. En rupture avec sa famille, elle tente d’élever son bébé.

 

 

Un moment de doute de l’une et un geste de folie de l’autre vont lier leur sort à jamais.

 

 

 

 

Après « la femme de l’Allemand » je me suis encore régalée avec ce beau roman de Marie Sizun.

 

 

J’aime son écriture vive, son analyse toujours  profonde et minutieuse des personnages. Elle excelle dans la description de leur vie intérieure.

 

 

Marie Sizun est passionnée de psychologie, ça se sent,  ses livres sont sensibles et riches d’enseignements.

 

 

J’ai sous le coude « le père de la petite »

 

 

J’aime beaucoup cette romancière et vous livre son interview à la parution de « jeux croisés » histoire de vous persuader !!

Elise

 

 

 

 

Pouvez-vous nous dire  quelques mots sur le sujet de Jeux croisés , votre nouveau roman ?

 

 

 

 

Jeux croisés, mon troisième roman, c’est un peu comme le petit dernier dans une famille : j’y suis très attachée. Et puis c’est celui qui, en apparence du moins, tient le moins à ma propre vie, celui où tout absolument a été imaginé. On peut le lire de diverses façons, comme l’histoire d’une rupture qui donne, étonnamment à une femme l’occasion de se découvrir, de donner un sens à une vie qui n’en avait pas. Ou comme une fable sur le destin. Ou comme un conte sur l’amour maternel et le mystère des enfances. Ou comme une recherche de ce qu’il y a en nous de plus spirituel et qu’on appelle l’âme ? mais voilà qui est bien prétentieux. C’est une histoire où, je l’espère, on puisse s’investir et trouver des réponses à ce que l’on cherche ?