Le serrurier volant

de Tonino Benacquista et Tardi

Marc, un gars ordinaire, qui veut rester ordinaire, va finalement vivre son destin, hors du commun. Après un licenciement, il devient convoyeur de fonds et un jour, ses deux collègues et lui-même seront victimes d'une agression lors d'un transport de malettes, rondement garnies. Seul Marc survivra et après une longue recontruction, physique et morale, il se reconvertit dans le métier de serrurier, pour aller porter secours aux personnes "enfermées dehors". Métier que son inconscient, toujours blessé par son aventure douloureuse, n'a sûrement pas choisi au hasard et qui le conduit à rencontrer désormais des femmes et des hommes de tous les milieux...

avis (très personnel)

Histoire courte mais le concept du livre, qui veut qu'un écrivain s'associe à un artiste pour l'insertion d'illustrations, est à découvrir. Le rythme de la lecture change, car n'étant ni une BD, ni un roman tout court, on se retrouve à naviguer entre les dessins et le texte, avec un plaisir nouveau. Le récit est très bien mené et la centaine de pages se lit vite car la vie de Marc est loin d'être banale et on se délecte à découvrir la série de rebondissements étonnants qui court entre les pages. Je remercie Sandrine, l'amie d'Ingrid, de m'avoir envoyé ce livre : je l'ai sorti de ma boîte à lettres le jour même où j'ai dû moi-même faire appel à un serrurier. Incroyable mais vrai ! J'y ai vu un petit clin d'oeil du destin, qui m'a fait sourire, en découvrant des clés dessinées à chaque changement de chapitres et cela m'a aidée à digérer le montant inattendu de la facture que je venais juste de régler.

mjo