le_dernier_fr_re

Lorsque David lui apparaît en rêve, Raj se retrouve projeté dans son enfance. Il a 60 ans, il demande à son fils de le conduire sur la tombe de David et là, il va nous narrer tous ses souvenirs : les champs de canne, un père à la violence prévisible, la tendresse maternelle, les jeux près de la rivières avec ses frères, le soleil brûlant, les pluies diluviennes. Un bonheur précaire balayé par un cyclone, et l'installation de la famille près de la prison où vivent de mystérieux réfugiés.

Et puis, il y aura une rencontre entre ces 2 garçons, Raj et David qui, tous deux, sont confrontés à la violence des hommes, à la douleur physique, à la tristesse.

Mais, l’espace d’instants, ils vont devenir complices et s’autoriser à vivre en toute insouciance.

L’histoire se passe sur l’île Maurice où est née Nathacha APPANAH, les descriptions sont particulièrement précises et nous permettent dès les premières pages de nous immerger dans cet univers. La relation d’amitié qui va unir ces deux garçons est magnifiquement décrite, tout comme la relation mère fils que connaîtra Raj avec sa mère.

Malgré le contexte historique dans lequel ils évoluent (que je ne vous dévoilerais pas puisqu’il s’agit du secret du livre présenté dans les toutes dernières pages !), l’auteure ne laissera aucune place au pathos et c’est là, une de ses grandes qualités.

Ce roman a reçu le prix FNAC 2007

A LIRE ABSOLUMENT

Annie