le_baiser_d_isabelle_noelle_chatelet

"Le baiser d'Isabelle", un témoignage bouleversant de ce que fut la première greffe mondiale du visage d'une femme simple, gaie, courageuse, au moral d'acier qui nous fait partager son aventure avec beaucoup de dignité.

Ce récit est une véritable mine d'humanité et de combativité

Isabelle, le visage mutilé, ne peut plus parler, manger, communiquer.

Elle nous livre son combat au quotidien.

Elle nous impressionne par son humour, sa volonté, sa détermination, sa force qui parfois redonne confiance à son entourage.

Les équipes médicales, avec énergie, pugnacité, stress, douceur, attention, se mobilisent pour réaliser un projet hors du commun.

Dans l'attente interminable d'une donneuse, les chirurgiens s'entraînent, répètent, s'exercent sur un cadavre. Chaque geste est calculé, recalculé.

Le jour J, le lecteur frissonne. Isabelle s'endort avec la musique de son choix qui accompagnera chaque geste de ces artistes qui, dans le calme et une impression de sérénité, réalisent une véritable oeuvre.

Noëlle CHATELET nous fait vivre ce moment solennel avec respect.

Devant l'exploit, le lecteur partage l'intense émotion d'Isabelle pour qui une deuxième vie est offerte. Il s'émerveille à entendre le premier mot qu'elle a pu prononcer : "Merci". Il comprend la reconnaissance qu'elle éprouve envers la famille de la donneuse et les médecins qui lui ont rendu un visage. Il se révolte face à la folie médiatique. Il admire l'acceptation, par la patiente, du visage d'une autre femme. Enfin, il prend conscience du bonheur que procure le don d'organes.

Ce livre laissera une trace en chaque lecteur tant les rapports humains sont forts. L'héroïne est attachante, une patiente modèle, les équipes médicales solidaires, soudées, respectueuses.

Grâce au don, cette femme sans visage va connaître une nouvelle naissance et apporte l'espoir pour tant de défigurés condamnés à l'enfermement.

Elise