les_causes_perdues_jean_christophe_rufin

1985, la famile en Ethiopie. Des humanitaires sont envoyés pour porter au secours des populations. Un petit groupe débarque à Asmara, ancienne capitale coloniale italienne. Hilarion Grigorian, indigène, d'origine arménienne, observe les faits et gestes de ces jeunes venus d'Europe.

Jean-Christophe Rufin est un des pionniers du mouvement humanitaire "sans frontières". Il nous livre ici un portrait des acteurs de l'humanitaire, tous ne poursuivent pas les mêmes objectifs, mais finalement, ce ne sont que des hommes...

C'est un livre bien écrit, comme d'habitude, qui porte un regard critique sur les actions engagées en Ethiopie. On retrouve là certains propos de la préface du livre de Marc Vachon "Voyage au bout de l'humanitaire".

C'est du Rufin, quoi...

Annie